HOMMAGE A NOS FEMMES

A l’occasion de la journée internationale de la femme, SOUKI rend hommage à toutes les femmes et particulièrement à celles qui font vivre l’artisanat !

 

QU’ELLES SOIENT TISSEUSES, COUTURIÈRES, BRODEUSES, POTIÈRES, LES FEMMES QUE NOUS AVONS RENCONTRÉ LORS DE NOS AVENTURES SOUKI SONT TOUTES AUSSI INSPIRANTES LES UNES QUE LES AUTRES ! UN ARTICLE NE SUFFIT PAS POUR VANTER LEURS TALENTS ET NOUS N’ATTENDONS PAS CETTE JOURNÉE POUR LEUR DIRE MERCI ET BRAVO, MAIS IL NOUS SEMBLAIT INDISPENSABLE DE REVENIR SUR LEURS HISTOIRES ET DE LES METTRE SOUS LE FEU DES PROJECTEURS 🙂

Tisseuse tapis souki

ZINEB, NOTRE TISSEUSE DE TAPIS

Zineb a 38 ans, elle est berbère et fière de l’être, elle vit avec son fils dans un petit village perché dans les montagnes du moyen Atlas Marocain.  Issue d’une famille modeste, Zineb n’a pas eu une vie douce ni confortable. Mais sa force de caractère, sa fierté et sa pugnacité lui permettent aujourd’hui de faire un métier dont elle est fière, et qui l’aide à subvenir aux besoins de sa famille modeste. Elle a appris le tissage grâce à sa mère qui lui a transmis son savoir-faire dans le respect de la tradition ancestrale.  Son profil complet ici.

SABAH, NOTRE FEE BRODEUSE

Comme toute fassie (originaire de Fès), elle a appris les techniques de cette broderie complexe et raffinée auprès de sa grand-mère, mère et tantes. Cet héritage se transmet de génération en génération du côté de la mère. Une fois les bases maitrisées, chaque brodeuse peut laisser libre court à sa créativité. Sabah puise son inspiration dans les éléments de la nature et essaye d’épurer des motifs anciens traditionnels pour les remettre au goût du jour. Pour elle, les clés d’une belle broderie sont la patience, la créativité et la perfection. Son profil complet ici.

Brodeuse Fès
Tapis berbères faits main

NOTRE COOPERATIVE DE TISSEUSES DE TAPIS BERBÈRES

Les tisseuses de tapis apprennent ce métier pour pouvoir aider leurs familles ou tout simplement pour avoir en main un savoir-faire qui permet d’accéder à une sorte d’indépendance financière.

Toutes les femmes de la coopérative ont besoin de ce travail pour s’épanouir, améliorer leurs conditions de travail et vivre dignement. Elles travaillent dur, avec détermination et tissent jour et nuit pour donner vie à leurs rêves, qu’elles dessinent innocemment sur chaque tapis qu’elles touchent. Plus d’informations ici.

LES FEMMES DE NOTRE COOPERATIVE DE POTERIE

Elles sont belles, elles sont intelligentes, elles sont solaires, elles sont fortes, elles sont talentueuses. Grâce à elles, les finitions de nos créations en poterie sont parfaitement dessinées et peaufinées. Elles travaillent dans un univers très masculin mais leur féminité et leur précision sont des vrais atouts pour cette coopérative. Plus d’informations ici.

 

femmes coopérative poterie

LES MULTI-TACHES D'UNE COOPERATIVE 100%

Nous n’avons pas encore présenté le talent de cette coopérative dans un article dédié, mea culpa ça va venir. Mais voici les femmes d’une coopérative partenaire à Marrakech, qui réalisent différentes créations et qui disposent de multiples talents !

Elles nouent les beaux pompons de soie que vous retrouvez sur nos trousses et nos sacs, elles fabriquent nos gants de savonnage et d’autres objets et projets que nous vous dévoilerons bientôt 😉

 

Vous l’aurez compris, nous militons pour l’indépendance de la femme et pour l’amélioration de ses conditions de travail et de vie. Nous sommes très fières de travailler avec toutes ces merveilleuses femmes, nous apprenons beaucoup de leur détermination, de leur créativité et de leur force ! Nous mettrons toute notre énergie dans leur accompagnement et nous ne lâcherons jamais rien sur ce sujet. Toutes ces femmes sont indispensables à l’artisanat et leur place mérite d’être plus visible et plus grande. Ensemble, nous pouvons les aider à briller, à s’assumer et à s’émanciper.

 

WHO RUN THE WORLD ?

🙂